Journal de la construction d'une maison en botte de paille
Header

isolation périphérique en liège

juillet 13th, 2008 | Posted by Matthieu in Journal de la construction

isolation peripherique liegePour poser les plaques de liège, j’ai fait plusieurs essais (mastic, scotch double face), avant que Michaël, le charpentier me donne le truc  : de la colle à placo ! ! C’est une espèce de plâtre très épais et collant, donc on met quelques petits plots sur les parpaings, et après, il suffit d’appuyer la plaque dessus, et hop, ça tient !
Donc avec Manu et Bernard qui me rejoignent dans la matinée, on pose quasiment tout le liège en une demie journée, manque plus que la réserve.
isolation peripherique liege

Ensuite, l’après-midi, vu qu’il ne faisait pas trop chaud, on s’est attaqué au terrassement. En effet, à force de vouloir faire le mur le plus bas possible, ben il n’y a pas assez de place pour faire un hérisson de taille réglementaire, vers le haut de la maison. Il faut enlever 20cm de terre sur environ 3m. Après avoir discuté pas mal pour savoir si cétait possible à faire à la main, ou s’il fallait mieux louer une minipelle, je me suis lancé, et en fait, ça va assez bien. La terre est meuble, Bernard me rejoint vers 15h, et à 18h, on a fait bien les 3/4 du boulot.
Mais je n’avais pas prévu la casquette, et derrière le petit vent, c’est bien un soleil de juillet qui me tape sur les oreilles. Résultat, un superbe coup de soleil.
C’est agréable de faire un peu de terrassement à la main. Le tracto-pelle, c’est pratique, mais on sent rien passer. Alors qu’une pelle et une brouette, on a vraiment l’impression de construire sa maison (bon, j’aurais pas fait toutes les fondations à la mains quand même…)

Gabin teste l’enduit terre sur les parpaings, et ça marche bien.
isolation peripherique liege

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 You can leave a response, or trackback.

5 Responses

  • charly says:

    Salut!
    On a beau pouvoir profiter de l’expérience des autres, faut croire que ça ne suffit pas toujours : moi aussi je vais sortir la pioche : il me manque un peu pour le hérisson du garage qui est en haut de notre terrain…Ca m’apprendra à changer d’idée au dernier moment; je ne coule plus cette dalle à ras du 3ème rang, mais à ras du 2ème : du coup moins de place pour les cailloux…

    Bon continuation à vous.
    A+

  • Matthieu Brunet says:

    héhé, c’est bien, ça fait les muscles ! ;+)

    Mais pourquoi une dalle si basse ? tu veux faire une chape énorme ?

  • Matthieu Brunet says:

    si c’est juste le garage, l’isolation n’a pas besoin d’être parfaite…

  • charly says:

    au niveau du garage, si le sol fini restait à 3 rangs d’agglo, ça faisait un peu haut à franchir par les voitures par rapport au sol extérieur (le chemin est perpendiculaire à l’entrée, ce qui ne permet pas d’avoir une pente douce) . Du coup on laisse les ballots sur le troisième rang, mais le sol fini du garage sera au 2ème rang…
    mais ça change plein de chose; outre d’avoir du décaisser 20cm, le 3 rang doit être isolé différemment : il n’y a pas encore les ballots, est le liège horisontal est sous la dalle (2ème rang), donc pour l’instant je n’ai que 50mm de liège vertical, qu je vais peut-être doubler, mais pas sûr (ou pas de suite). Autre modif : les ballots ne sont plus soutenu sur l’intérieur, vu que la dalle est plus basse (ma lisse basse est à l’extérieur de mes agglos et de mes ballots)…je vais peut-être faire une lisse basse intérieure qui sera étayée.

  • Matthieu Brunet says:

    si c’est juste le garage, l’isolation n’a pas besoin d’être parfaite…



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *