À propos

Quoi ?

Une maison à ossature-bois avec remplissage paille.

Les fondations

Dalle de béton de chaux sur hérisson, avec isolation périphérique (pour profiter de l'inertie du sol)

Les murs

Ossature-bois légère (pas poteau-poutre), remplissage paille selon la technique "Pascal Thepaut", c'est à dire sans tasseaux intermédiaires, mais avec un coup de cric pour rentrer la dernière botte. Des bottes de 90cm de long, et des ossatures en 5x15.

Le toit

Isolation paille aussi, avec des "chevrons" en 3x35, une couche de volige en dessous, puis la paille, puis un par-pluie, puis les tuiles

Les options

S'il nous reste de l'argent : l'eau chaude solaire et une grosse citerne de récupération d'eau de pluie

Comment ?

En autoconstruction à 80%. C'est à dire qu'on fait tout, sauf les fondations, qui ont été confiées à un maçon, et l'électricité-plomberie, qu'on a confié à un électricien-plombier (c'est fou, non ?), parce que l'électricité, les normes c'est trop reloud, et la plomberie, j'aime pas ça.
On va essayer d'organiser des chantiers participatifs, mais je sais pas encore quand. En attendant, tout le monde est bienvenu tout le temps (travaux prévus à partir du 15 juillet 2008, jusqu'à ben heu... jusqu'à ce que ce soit fini, quoi. Au moins le printemps 2009, si tout va bien.)

Qui ?

Ben nous, quoi ! Laurence et Matthieu, avec nos enfants Luna (9 mois, elle s'occupe de manger les gâteaux), et Gabin (2 ans, et déjà très impliqué dans le chantier). Plus toutes les personnes qui vont me filer un coup de main : la famille avec mon frère Manu, ma mère Dominique et mon beau-père Bernard et les amis dont je donnerai les noms quand ils seront venus.

Publié le mardi, juillet 15 2008 par Matthieu Brunet