Chevronnage du préau

Le week-end du 19 octobre, on a essayé de poser les chevrons du préau : Samedi, j'ai tout préparé (découpe des chevrons, ponçage, marquage, etc.), et dimanche matin, avec Manu et Bernard, on a attaqué.
echaufaudage-paille.jpg On a commencé par s'installer un échafaudage de professionnel, pour pouvoir travailler confortablement à la bonne hauteur. Les échelles, c'est bien pour travailler à un endroit ponctuel, mais là, pour le débord de toiture, il fallait pouvoir accéder à toute la longueur du chevron, pour pouvoir poser les petites pièces qui portent le chevron qui est dans le vide.
Ce coup-ci, je n'ai pas refait l'erreur de découpe, donc le système sera solide sans avoir besoin de rajouter des cornières métalliques. Il ne me restait plus assez de chevrons pour en découper un, pour faire ces petits bouts, j'ai donc fait ça avec des morceaux d'ossature (5x15).
Du coup, ça va très vite, et on arrive à finir avant midi, sans trop d'efforts, ce qui nous avait pris une journée pour le premier débord de la maison. Ouf.

chevrons-preau.jpg L'après-midi, avec bernard, on attaque la suite des chevrons, mais on a a peine eu le temps d'en poser 3 qu'il s'est mis à pleuvoir, on a du tout plier en catastrophe pour pouvoir rebâcher le tas de paille sur lequel on était installé. J'étais vert !!! En plus, le temps qu'on bâche, la paille avait déjà pas mal pris l'eau... On a quand même pris le temps de refaire un tas en pente, pour éviter les flaques de la dernière fois.

Il a plu quelques jours, et comme j'avais mal recouvert le tas n°2, il y a quelques bottes qui ont pris l'eau.

desolation1.jpg

C'est rageant d'être si prêt du but (le toit du préau), et d'être bloqué comme ça...